LOADING

Type to search

Research Supporting Your Practice

Comment bloquer le transfert de gènes de résistance aux antibiotiques?

Share

J’ai eu le plaisir d’accueillir le Dr Baron Christian, professeur au Département de biochimie et de médecine moléculaire à la Faculté de médecine de l’Université de Montréal. Le Dr Baron dirige une équipe de chercheurs qui a entrepris de comprendre le processus par lequel les gènes de résistance aux antibiotiques se propagent; et d’identifier un moyen de bloquer le transfert des gènes de résistance. Ils ont publié un article dans les rapports scientifiques et nous voulions partager les résultats de cet article avec vous.

J’espère que vous apprécierez et bénéficierez de l’entrevue. S’il vous plaît partagez vos pensées, vos commentaires et vos questions avec nous à travers oasisdiscussions@cda-adc.ca

À la prochaine!

Élodie Thomas, L’essentiel de l’ADC

Points saillants

La fréquence croissante de la résistance aux antimicrobiens est un problème d’importance mondiale. De nouvelles stratégies urgentes sont nécessaires pour comprendre et inhiber la transmission du gène de la résistance aux antimicrobiens qui est mécaniquement liée aux fonctions de virulence bactérienne.

Le transfert conjugatif de plasmides par des systèmes de sécrétion de type IV est un contributeur majeur au transfert de gènes de résistance aux antimicrobiens. Ici, les auteurs présentent une stratégie basée sur la structure pour identifier les inhibiteurs de la conjugaison bactérienne médiée par le système de sécrétion de type IV.

En utilisant la fluorimétrie à balayage différentiel, les auteurs ont criblé une banque de fragments et identifié des molécules qui se lient à la protéine essentielle TraE de la machinerie de conjugaison du plasmide pKM101. La co-cristallisation a révélé que les fragments se lient à deux sites alternatifs de la protéine et l’un d’entre eux est un nouveau site de liaison d’inhibiteur.

Basé sur l’information structurelle sur la liaison de fragment, les auteurs ont conçu de nouvelles petites molécules qui ont amélioré l’affinité de liaison. Ces molécules inhibent la dimérisation de TraE, se lient aux deux sites de liaison de l’inhibiteur sur TraE et inhibent le transfert conjugatif du plasmide pKM101.

La stratégie présentée dans l’article est généralement applicable pour la conception basée sur la structure des inhibiteurs de transfert de gène de résistance aux antimicrobiens et de la virulence bactérienne.

Entretien Complet (″)

 

2 Comments

  1. Lesia Waschuk January 18, 2018

    C’est vraiment intéressant. Et c’était un plaisir (pour cette francophone qui espère toujours améliorer mon français) de lire un article en JCDA-OASIS qui n’est pas écrit en anglais. À la prochaine!

    Reply
    1. Elodie Thomas January 19, 2018

      Bonjour Dre Waschuk,

      Merci beaucoup pour votre commentaire. Cela nous motive encore plus pour publier davantage d’articles et de vidéos en français!

      À très bientôt sur Oasis,

      – Élodie

Leave a Comment

Your email address will not be published.

%d bloggers like this: