LOADING

Type to search

CDA @ Work CDA President

Le Dr Mitch Taillon : Nouveau président de l’ADC

Share

 

J’ai eu le plaisir de discuter avec le Dr Mitch Taillon, nouveau président de l’ADC pour 2018-2019. Le Dr Taillon est dentiste généraliste à Assiniboia, en Saskatchewan. Il a pris ses fonctions de président le 20 avril dernier. Pendant cette entrevue, j’en apprends un peu plus sur sa vie de dentiste, mais aussi sur ce qu’il fait en dehors du cabinet dentaire. 

Dans le dernier numéro de L’essentiel de l’ADC, nous avons publié un article détaillant son parcours, sa carrière et ses projets, et je vous invite à le lire ici.

J’espère que vous apprécierez cette entrevue et qu’elle vous permettra de faire plus ample connaissance avec le Dr Taillon. N’hésitez pas à nous envoyer vos questions ou commentaires à oasisdiscussion@cda-adc.ca.

À très bientôt!

Élodie Thomas, rédactrice-réviseure 

Points Saillants

Extraits de l’artcicle de l’Essentiel de l’ADC

Durant ses 34 années de carrière, le Dr Mitch Taillon, qui assumera la présidence de l’ADC en 2018-2019, a travaillé à Assiniboia, une petite ville du sud de la Saskatchewan. Le dentiste le plus près de là se trouve à environ une heure de route, peu importe la direction.

C’est dans cette petite localité que le Dr Taillon s’est assis pour la première fois auprès d’un patient avec son père Rod, dentiste généraliste pendant plus de 40 ans. Il venait de terminer sa 9e année et suivait une tradition familiale voulant que les cinq fils Taillon – Mitch étant l’enfant du milieu – soient tour à tour l’assistant de leur père durant l’été à son cabinet qui comptait deux fauteuils. 

Récemment, il a été président pendant cinq ans du Groupe de travail de l’ADC sur l’accès aux soins, ce qui l’a mené à diriger des initiatives pour favoriser la consultation d’un dentiste en bas âge (programme de l’ADC « Première dent, première visite ») et l’établissement de normes de soins buccodentaires dans les centres de soins de longue durée. Dans la prochaine année, le Dr Taillon guidera les efforts accrus de l’ADC pour réduire les obstacles auxquels sont confrontées les personnes ayant un trouble cognitif et les enfants autochtones pour obtenir des soins. Ces deux groupes courent des risques supérieurs à la population générale de développer une maladie dentaire.

Accéder à l’article complet de l’Essentiel de l’ADC

Full Interview (6.36″)

 

Leave a Comment

Your email address will not be published.

%d bloggers like this: